Photographe indépendante basée à Carcassonne,
ma pratique photographique s'articule autour du reportage et du documentaire comme pour la série «Essent'ielles» ou «Les pays Baltes» avec l'envie de faire l'expérience de différentes réalités et de raconter des histoires humaines qui me touchent. me permettant de comprendre le monde qui m'entoure. Me plonger dans des univers différents me permet d'enrichir mon imaginaire en essayant de révéler avec sensibilité la dimension esthétique et graphique des sujets contemporains et urbains que j'aborde. Au delà de la narration, je privilégie aussi une approche intimiste, me laissant guider par la beauté d'un lieu, d'un personnage, l'ambiance d'un moment.. Mon travail se veut à la fois poétique et documentaire. Mon univers se construit à la frontière entre la réalité et la fiction.
D'autre part, je photographie aussi beaucoup l'enfance, comme la série « Passage » qui m'a servi de prétexte à réunir ma famille recomposée. Comprendre que nous sommes tous différents mais qu'ils doivent être ensemble pour ne pas vivre à côté, pour ne pas être mis de côté. Avec aussi la série « Apopillon » qui raconte la fin de l'enfance de ma fille, le début de l'adolescence. Essayer de capter avec l'appareil photo cet instant fugitif, la complexité de ce passage cet entre d'eux. Ce travail est pour moi le plus plastique.
En 2019, j'ai créé le collectif « La boite bleue » avec plusieurs photographe de l'Occitanie. Ce collectif réunit plusieurs approches esthétiques, il n'est dominé par aucun style, ce qui enrichit les débats. Depuis maintenant trois ans, nous travaillons avec le festival « Les chemins de photos ». Le projet « I love village » est de faire une série chacun avec notre propre écriture photographique qui raconte un village audois sélectionné par ce festival. Chaque année, un nouveau projet et donc une nouvelle réflexion..Sensible aux problématiques et mutations sociales, et environnementales, j'essaie de créer du lien avec les habitants pour donner à découvrir des petites histoires qui font l'humanité et le monde d'aujourd'hui. 
Pour Génerville, ma série « Capsules temporelles », vous raconte ce monde rural qui paraît être figé dans le temps avec un gros point d'interrogation, jusqu'à quand ?
Pour Escueillens,inspirée par le confinement, c'est l'envie de rentrer chez l'habitant et de photographier les vues de leur village, à travers leurs fenêtres.
A Plavilla, j'ai plutôt envie de parler de ce mouvement qui s'accélère : venir habiter à la campagne avec en fond le désenchantement ou la révélation ?
Ce projet « I love village »est passionnant . Il me permet d'accéder à l'intimité des vies et des lieux pour mieux les partager et de faire rentrer l'art contemporain dans ces villages.
Dans une démarche documentaire, artistique et parfois militante, j'aime faire ressortir des émotions .
Parallèlement à ces projets, je fais beaucoup d'instantanés à l'instax de Fujifilm mais aussi avec le sx70 , le 600 et le 1000 de Polaroid. Mon obsession pour cette technique n'est pas ressente. Je suis fascinée par cette collaboration entre la chimie, l'environnement et le photographe. J'ai toute une série d'intax et de polaroid qui n'attend qu'à être montrée. Plusieurs séries en noir et blanc, en couleurs et un projet: un intax par jour qui à commencé en Décembre 2019 avant la médiatisation du Covid 19 et qui s'est terminé en Décembre 2021 quand j'ai eu moi aussi la Covid19 . Cette série comporte quatre livres par année, un par saison donc en tout huit livres et une série spécial « covid19 ».

SERIES :

Série « l'Errance » : ces images relatant un moment de la vie de mon fls ainé, sont imprimées sur bâche vinyle mâte de 120 sur 80 cm. Elles ont une fnition veloutée.

Série « PasSage(s) » : les couleurs et nous questionnent sur ce qui est réel ou pas. 23 images de diférents formats en plexiglas. Un texte de « Louve dans les étoiles » accompagne la série.

Série « Essenti'Elles » : c'est un travail sur des hommes qui aiment s'habiller en femme que j'aimerai continuer dans le but d'approfondir en images mon discours.

Série « Ca pique les vagues » : il y a plusieurs années une amie éducatrice a écrit des textes sur les enfants handicapés dont elle s'occupait. En 2018 et 2019, on est allé les retrouver pour leur lire ces textes et les prendre en photo.

Série « Covid19 » comment dedans et dehors nous avons vécu ensemble cette expérience.

Série « Capsules temporelles » série de nature morte : un pot le parfait de ma grand mère et des photographies de paysages sur le portable dans le pot.

Série « Escapades photographique ». Invitée avec le collectif la boîte bleue à photographier un village: Escueillens-et-Saint-Just-de-Bélengard, j'ai voulu montrer ce que les gens apercevaient du village chez eux, à travers leurs fenêtres.

Série « Apopillon » qui raconte la transformation d'une petite fille de 10 ans.

Parrallèlement à ces projets, je fais beaucoup d'instantanés à l'instax de Fujiflm mais aussi des Polaroid. Je suis fascinée par cette collaboration entre la chimie, l'environnement et le photographe. En 2019, j'ai entrepris un nouveau projet : un instantané par jour que je colle dans un carnet. Là j'entame une démarche d'autofiction photographique que je compte pousuivre sur plusieurs années. Ces images très contemporaines jouent avec les cadrages,

: série d'intax fait dans ma sphère familiale.

Série de 30 portraits "Les non-portraits" vient questionner l'identité à contre courant de l'usage courant comme le souligne le texte de DAUMAL;

FORMATIONS :

MASTER d'arts plastiques, CAPES d'arts Plastiques, qui s'est vu complété par des stages au GRAPH comme le stage Polaroid avec Sandra Fastre en Février 2017 , le stage Portrait animé par Gilles Vidal en Mars 2018 et des lectures personnelles récurrentes.

EXPOSITIONS :


2017 : GRAPH à Carcassonne : dyptique de la série «PasSage(s) ».

        : GRAPH au château de Malves : série « PasSage(s) ».

        : Lieu d'Art Contemporain à Sigean exposition collective en « Parallèle II », au .

2018 : Galerie du Cochoir Noir à Carcassonne : série « PasSage(s) ».

        : Manufacture de Montolieu expo collective « Avril Kitch » , série d'intax.               :             : exposition à  Bram, de ma série « PasSage(s) ». 23 images de diférents formats en             plexiglas avec le dyptique de la série « PasSage(s) ».

        : Galerie Citadel à Carcassonne sur le thème de Varini.

        : Chemin de la photo, de la série « l'Errance » et la série « PasSage(s)    ».                            domaine de la Louvière à Malvies.

2019 : Chapelle dominicaine à Carcassonne « PsSage(s) ».

        : Création du collectif "La boîte bleue" 

2020 : Exposition à Fanjeaux bâche avec série d'Intax : « Covid19 ».

        : Dans le cadre « des chemins de photo », à Génerville exposition collective avec mon           collectif « La boîte bleue » créé en Septembre 2019: Série « Capsules temporelles ».

2021 : Atelier d'Opa exposition du dytique "PasSage" à Carcassonne.

       : Dans le cadre " des chemins de photo ", à Escueillens exposition collective avec mon          collectif « La boîte bleue »  nommée "Escapades photographiques".

        :  Invitée à Génerville, j'ai proposé ma série " Apopillon ".      

        : La série "Capsules temporelles" a été exposé à Malvies .

2022 : Centre culturel Lamourelle série " Essenti'Elles " à Carcassonne en Mai.

Eté 2022 : exposition avec les Chemins de photo de la série "Non portraits ", la série " Escapade photographique ", "Apopillon " et une nouvelle série est en cours de préparation pour "I love Plavilla".